Brève histoire de l'astrologie occidentale

Petit récit non-exhaustif, qui balaie en quelques lignes, l'évolution de l'astrologie occidentale, de ses origines jusqu'à aujourd'hui. 

 

À noter, que d’autres formes d’astrologie se sont développées ailleurs, notamment dans les cultures : maya, aztèque et chinoise.

 

L'astrologie n'est ni une religion ni une croyance. C'est une discipline millénaire, faite de connaissances théoriques & pratiques, d'observations & d'expérimentations.

 

Reconnue pendant des siècles par les Empereurs et les Rois

 

Ses origines se situeraient entre - 5000 et - 3000 av. J.-C, en Mésopotamie. À cette époque, les savants Babyloniens étudiaient le ciel et cherchaient à interpréter le mouvement des planètes. Pour eux, la vie céleste avait une influence météorologique, calendaire et événementielle sur la vie terrestre.

 

Par la suite, la connaissance des astres connu un rapide essor en Egypte, puis dans la Grèce et la Rome Antique, où la mythologie l'embrassa complétement. L’astrologie était alors considérée comme un art divinatoire. Régulièrement, les Empereurs et la Noblesse se référaient aux astrologues pour des prédictions relatives à la vie de la Cité. Mais la chute de l’Empire romain entraîna un bannissement de l’astrologie, qui devint une pratique décriée jusqu'au Moyen-âge, où elle connaîtra alors une véritable renaissance.

 

En France, de nombreux rois et membres de la Cour tissèrent de profonds liens avec l’astrologie (Charle V, Louis XI, François Ier, Marguerite de Valois, Catherine de Médicis , Henry IV, etc.). Un âge d’or pour la profession, qui est désormais officiellement enseignée à l’Université et possède son poste d’Astrologue Royal. Pendant des siècles, l’astrologie sera reconnue et respectée par la royauté, les scientifiques, les intellectuels, les philosophes ; une époque, où une grande majorité d'astrologues sont également astronomes.

 

Au XVIIe siècle, l'astrologie est bannie du monde scientifique

 

Du XVIe au XVIIIe siècle, les théories rationalistes se diffusent massivement et la pensée cartésienne sème son lot de désaccords entre les scientifiques. En 1666, Colbert (ministre de Louis XIV) aurait ainsi interdit l’enseignement universitaire de l’astrologie et l’aurait exclu de l’Académie des Sciences. L’astrologie est relayée au titre des croyances et sombre dans l’obscurantisme.

 

Du Siècle des Lumières, jusqu’à la Belle époque, elle subsiste en secret et se pratique dans des cercles privés, au même titre que l’occultisme et le spiritisme. Ce ne sera qu'au début du XXe siècle, qu'un léger regain d’intérêt se manifestera, avec l’apparition des horoscopes dans les journaux et les bulletins radio. 

 

Puis progressivement, l’astrologie va se détacher de la vision figée d’un « destin unique et prédictif » en se spécialisant ; astrologie mondiale, astrologie prévisionnelle, astrologie médicinale, astrologie karmique, psycho-astrologie, etc.

 

L'émergence d'une astrologie moderne, à l'aube du XXIe siècle 

 

Durant tout le XXe siècle, des astrologues vont valoriser le Métier et se démarquer par leur savoir-faire. Citons pour la France, André Barbault ou encore Elisabeth Tessier, l’astrologue de François Mitterand. Il semblerait bien, qu'un certain engouement pour les astres réapparaisse doucement. Malgré un grand public majoritairement septique ; des ouvrages spécialisés sont publiés, des salons nationaux et internationaux ont lieu et des liens étroits entre l'astrologie et la psychanalyse sont révélés (Carl Gustav Jung).

 

À l’aube du XXIe siècle, la profession s’est organisée et structurée autour d’associations et de fédérations dédiées, et de plus en plus d’écoles d’astrologie voient le jour. De 2010-2020, l’essor du développement personnel, des thérapies holistiques et de l’éveil des consciences, a favorisé l’émergence d’une Astrologie moderne, avertie et largement accueillie sur les réseaux sociaux.

 

Une Astrologie pleine de sagesse, qui interroge la reliance entre vie céleste et terrestre, et qui se fait la digne héritière de puissants savoirs ancestraux. Au final, même si l’astrologie du XXIe siècle n’est plus la même que celle du IVe siècle av. J.-C, son Essence profonde a quand même traversé 7 000 ans ! 

 

Une question se pose alors : l’être humain serait-il systématiquement invité à revenir à l'astrologie pour répondre à sa quête de Sens ?

LE SOUFFLE D'OZ

Ophélie Zaegel . Astrologue en Alsace

Développement personnel et bien-être émotionnel

Etude de thème astral . Astro-coaching . Astro-Pédagogie

Astrologie en Alsace et possible à distance (adulte, enfant)


Intervenante sur Le Quart d'Heure

Une vidéo = Une question à laisser infuser en soi.

Chaque 1er samedi du mois de 10h à 10h15

sur la Page FB Le Quart d'Heure : un RDV qui fait du Bien !